dimanche, juillet 05, 2015

La stupidité individuelle et la stupidité institutionnelle


Lors d'une conférence, on avait demandé à Noam Chomsky si les gens sont stupides pour ne pas prêter attention aux causes qui méritent d'être défendues. Est-ce que les gens sont juste des fourmis d'un système faschiste et qui va toujours dans le sens de la classe dominante qui représente la minorité de la population. Chomsky a répondu que les gens sont stupides, mais qu'il fallait différencier la stupidité individuelle et institutionnelle.

Si vous demandez les 10 priorités de sa vie à une personne et que vous lui demandez d'intégrer la lutte contre le réchauffement climatique, alors il va dire le fric, le sexe, avoir une famille, etc. Il va sans doute dire que la lutte contre le réchauffement climatique fait partie de ses 8e ou 9e priorités. Mais cela signifie qu'il accorde de l'importance à cette cause. Si vous posez la même question à un dirigeant d'une entreprise dans les énergies fossiles, il va dire que la première priorité est de supprimer les régulations dans les énergies fossiles pour permettre le développement économique de ce secteur. Parce que ce dirigeant est né d'une certaine façon, qu'il a été éduqué d'une certaine façon et qu'il vit d'une certaine façon. Sa vision sera toujours décalée par rapport au citoyen. Et on peut remplacer ce dirigeant par un journaliste d'un média de masse, d'un politicien ou même d'un membre de la classe moyenne qui aspire à devenir riche et on aura toujours la même réponse.